Hadrien Téqui investit l’espace avec différents médiums comme la vidéo, la sculpture ou l'installation. À la manière d'un scientifique, chaque projet est mené au gré d'expérimentations qui visent à explorer les relations entre art et science.

 

Diplômé de l’université de Lille 3 en 2016, l’artiste exposa durant les années précédentes dans divers lieux connus tel que le musée des beaux-arts de Angers (2012/2013), Lille Grand Palais (2015), et même le Louvre Lens (2016).

En septembre 2017, La Confection Idéale présentera le projet de Mariko Kuwahara intitulé :

La princesse du Congo est là.

Mariko Kuwahara, artiste HollandoJaponaise basée à Amsterdam, utilise la performance, la vidéo et l'écriture. Elle a été diplômée en 2012 de l’Académie Gerrit Rietveld d'Amsterdam.

L'artiste est restée en résidence deux mois à Tourcoing pour ses recherches sur les mémoires du château Vaissier ou appelé aussi du Congo. Cette imposante demeure, dans l'esprit du Taj Mahal, fut commandée par Victor Vaissier en 1892.

Victor Vaissier fut le représentant d'un succès commercial sans précédent en produisant du savon parfumé, sous le label Savon du Congo. L'industriel était considéré au début du Vingtième siècle comme un personnage plutôt extravagant.

Les plus folles histoires se racontent encore de nos jours autour du site du château. Bien qu'il ai disparu, on se souvient encore comme le “Château du Savon” ou “Château Vaissier”.

Lors des journées Européennes du patrimoine en Septembre, Mariko nous invitera à suivre un parcours, à partir de l'histoire du château, et ainsi raviver la flamme du souvenirs dans notre imaginaire.

> http://marikokuwahara.com

MARIKO KUWAHARA / MAG021

09/2017

Built with Berta